mot maquis

 

Accueil > chantiers > Frontières et trajectoires

Frontières et trajectoires

Il s’est dit beaucoup de choses, à la médiathèque François Mitterrand (Sète), lors de cet atelier sur la question des frontières et trajectoires - ou comment opérer des brèches, des trouées, dans les frontières, pororiser ! J’avais apporté entre autres textes ce poème de Tarkos qui a essaimé... Et les échanges ensuite ont été nourris, intenses. Merci aux participantes pour cet atelier, si vivant.

in Calligramme & cie, aux éditions Al Dante



J.

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&


Juliette

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

S’exprimer n’est pas facile, quelquefois ce sont les rêves ou ce qui nous en reste le matin qui nous renseignent sur ce qui nous préoccupe ou nous a touché.

C’est souvent ce qui m’arrive et justement le livre de Juliette Mézenc "Laissez Passer" n’a pas laissé indifférent mon subconscient car je me suis réveillée avec la chanson et la ritournelle du Porte Croix : « Laissez Passer , laissez Passer le Porte Croix et ses péchés. »

L’écriture permet de faire sortir de soi une part de nous même qui se claquemure dans des conventions et elle devient une thérapie.

Michèle

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

[Trajectoires et frontières]

Arrivée dans une ville du sud de la France il y a quelques années, tu ne vas pas me croire, mais j’ai dû franchir une frontière : LA frontière. Aventure que vivent les « étrangers », enfin ceux qui viennent d’ailleurs. Et je venais d’ailleurs.
Refaire mes papiers : une expérience que j’avais banalisée au cours du temps et qui me revenait en pleine face alors que je ne la pensais qu’administrative.
Renouveler mon passeport devait être simple. Et bien non, tu ne vas pas me croire, ça s’est transformé en une quête suivie d’une enquête et puis d’une requête.
La quête ? Vouloir que mon passeport soit à mon nom d’usage. Nom d’emprunt certes mais d’usage, celui de mon ex-mari.
« Ici, dans cette ville, ce n’est pas possible ! » m’affirme-t-on.
Se gonflent alors tous les problèmes collatéraux : incohérence des papiers entre eux, impossibilité de voter,…
Mon enquête ? Prouver qui je suis à quelqu’un qui ne veut pas l’entendre me perturbe, m’enterre dans un galimatias infini.
Prouver aussi que c’est légal puisque je l’ai déjà fait à plusieurs reprises.
Mais pas dans cette ville…
Aurais-je traversé une frontière spécifique sans même m’en rendre compte ?…
Tu ne vas pas me croire, j’ai dû poser une requête auprès du Tribunal Administratif. Requête qui m’a permis d’être officiellement qui je suis depuis si longtemps . Et permis de voter, ce qui pour moi était et reste important.

Mireille

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

mardi 18 avril 2017, par Juliette Mézenc

Licence Creative Commons
les images et les oeuvres numériques du site sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
ISSN 2428-6117
.