mot maquis

 

Accueil > chantiers > laissez-passer # 16

laissez-passer # 16

nous nous ferons maigres à faire peur jusqu’à se faufiler au travers des grilles les plus serrées
nos doigts s’élargiront, notre musculature se fera plus puissante, notre course plus rapide et nous courrons sur l’eau, les mers comme les fleuves, nous serons aussi élégants, aussi racés que le Basilic Jésus dont le vert brillant et la haute crête sillonnent les eaux de la forêt tropicale
des pieux nous pousseront sous les pieds pour escalader toujours plus vite les grillages que vous dresserez toujours plus haut, vous érigerez toutes sortes d’obstacles et nos corps muteront en fonction, nous nous ferons si subtils que vos caméras ne nous détecteront plus, nous nous ferons boule qui roule dans le désert, boule de feu sous le feu que vous ouvrez, sans hésiter, et pourtant
la vie le veut
vos filles et nos fils, nos filles et vos fils, un jour, se marieront, ils danseront ce jour-là comme jamais nous n’avons dansé, jusqu’à ce que leurs corps se fassent miel et qu’ils gagnent le lit pour y mêler leurs sangs parce que la vie le veut
la vie le veut et vous n’y pouvez rien

vendredi 18 septembre 2015, par Juliette Mézenc

Licence Creative Commons
les images et les oeuvres numériques du site sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
ISSN 2428-6117
.