mot maquis

 

Accueil > chantiers > laissez-passer #3

laissez-passer #3

Série toujours en lien étroit avec Nous sommes tous des presqu’îles.


Ça n’a rien à voir mais ça me fait penser
Ces replis tu vois tous ses replis du mur en Palestine
Ça me rappelle les plis et replis de la membrane des cellules
On les appelle microvillosités
Tous ces plis et replis c’est pour augmenter la surface d’échange
Elle était belle cette cellule, j’y pense, toute ouverte ou presque dans le Grand Livre Illustré du Corps Humain, le schéma parfait, la sorte de schéma qui fait départ immédiat, tu vois, le parfait schéma pour rêver toute une après-midi et t’oublie le reste
Elle se présentait ouverte au trois quart comme une orange sur un fond bleu-poreux, avec dans son ciel des astres vieux-jaune et d’autres doux-violet
La cellule figurait le monde des origines au centre duquel s’ouvrait à son tour un noyau
Ça n’a rien à voir mais ce noyau qui s’ouvrait en coquille, avec le nucléole rougeoyant au milieu, ça m’a fait penser à Aphrodite qui sort tout droit de la nacre chez Botticelli
L’univers de la structure standard d’une cellule classique était largement mythologique, en fait, avec ses organites, ses réticulum endoplasmiques… Ses mitochondries
Les traits d’une gomme fine, on aurait dit, y circulaient librement en ellipses
A droite l’appareil de Golgi qui poussait en algues un peu molles
A gauche des membranes vieux-rose formaient un labyrinthe très serré
Des œufs blancs et d’autres mauves flottaient ça et là
Ce qui intriguait sur l’extrême gauche du schéma c’était les centrioles composés de deux cylindres jaune-poussin et aussi les ribosomes qui circulaient un peu partout mais qui venaient là s’agglomérer en bracelets ouverts
On pouvait tout savoir grâce à de fins traits noirs qui reliaient l’objet à son nom et sa fonction en bordure de schéma
Oui ça n’a rien à voir parce que dans le schéma c’était genre circulez circulez
C’était bien expliqué à côté, sur la page de droite
Les caractéristiques de la membrane cellulaire reflètent sa double fonction : protéger la cellule tout en permettant les échanges avec l’extérieur
quand il y a plis et replis
quand il y a villosités
dans la vie
c’est pour augmenter la surface disponible pour les échanges et les réactions chimiques
Les membranes ne sont pas des murs

Ça n’a rien à voir mais je pense maintenant au songe de Constantin, au tableau de Piero Della Francesca
Peut-être pour les couleurs
Peut-être parce que Constantin non plus n’était pas étanche
mais visité
par le songe
poreux comme les membranes de ma cellule
peut-être parce qu’il a conquis quantités de terre après ce songe, comme le gouvernement israélien qui construit le mur en méandres pour gagner encore un peu de terrain
Je ne sais pas
Je ne me sens pas très étanche non plus, moi, aujourd’hui

mercredi 19 mars 2014

Licence Creative Commons
les images et les oeuvres numériques du site sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
ISSN 2428-6117
.