mot maquis

 

Accueil > chantiers > Etant donnée de Cécile Portier

Etant donnée de Cécile Portier

Encore une hésitation avant de choisir la rubrique dans laquelle classer ce post, preuve que les projets #jedétestecemot se multiplient et qu’il va me falloir agrandir un peu (avec l’aide de Stéphane G. #queferaisjesanstoi) cette chambre d’écriture qu’est Mot Maquis (maintenant que j’ai réussi à déloger le dragon aux yeux doux qui squattait)(en fait c’était simple, fallait payer hum).
Alors va pour "vases communicants" 1. parce que "vrac de chez vrac" ne ferait pas honneur à la fiction Etant donnée dont je voudrais parler ici 2. parce qu’avec Cécile Portier et Stéphane Gantelet on vase-communique en mode continu ces temps.

Voilà, j’ai devant les yeux le billet qui nous amènera tous les trois jusqu’à Ekaterinburg (Yekaterinburg en russe)(en passant par Rome) pour jouer "Inter(faces)", un moment de la fiction Etant donnée, au festival KolyadaPlays... Je repense à mes premières lectures du blog de Cécile, Petite racine, à l’attention portée aux mains rencontrées dans le métro, à nos premiers échanges à propos de cette série sur les mains et de Sujets sensibles, à notre première rencontre "physique" dans un bistrot (et ce trouble qui naît de l’impression de se connaître depuis toujours), à sa venue sur Sète pour notre expo Brizlam, à Nathalie Pages aussi, embryon de ce que sera Etant donnée qui n’en finit pas de se redéployer/reconfigurer, fiction à laquelle je suis si fière et si heureuse d’apporter ma contribution (pas beaucoup mieux que "projet" mais là tout de suite je ne trouve pas mieux, faudra faire avec).


photo prise lors de répétitions à la Chartreuse

On vous racontera en rentrant mais en attendant vous pouvez toujours prendre vos places pour la version longue en juillet à l’occasion des 40e rencontres d’été de la Chartreuse, et aussi merci, grand merci de soutenir le projet sur kisskissbankbank, il a besoin de vous pour continuer sa route. Dans tous les cas prenez le temps de lire la présentation, je copie-colle ici l’intro :

Etant donnée est une interrogation poétique sur nos traces numériques, qui prend la forme d’un projet artistique hybride : - c’est une énigme à regarder jouer en performance scénique mêlant installations plastiques et multimédia ; - c’est une fiction transmédia sous forme de site web, où il sera possible de naviguer entre les textes, les « traces » des performances et installations, et bien d’autres dispositifs.

mardi 11 juin 2013, par Juliette Mézenc

Licence Creative Commons
les images et les oeuvres numériques du site sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
ISSN 2428-6117
.