mot maquis

 

Accueil > chantiers > Entre chien et loup (résidence de la louve)

Entre chien et loup (résidence de la louve)

... j’hésite entre la rubrique "femme sauvage" et "vrac de chez vrac" pour parler d’Entre chien et loup, preuve que c’est un peu le foutoir sur Mot Maquis et qu’il s’agirait de créer une ou deux rubriques supplémentaires ("Entre chien et loup" vaut bien une rubrique) mais en même temps, comme il va s’agir de louves et de montage de textes encore en vrac... je remets la création de nouvelles rubriques à plus tard #procrastinationparcequejaimebiencemot

(alors que je déteste "projet" et aussi "transdisciplinaire", ce qui rend boudiou vraiment difficile l’exercice déjà délicat qui consiste à remplir un dossier de bourse ou résidence :)

Revenons à la louve : nous sommes cette semaine, Stéphane Gantelet et moi-même en résidence à l’Espace O25rjj de Loupian pour commencer à créer ce qui devrait ressembler à une installation associant texte, son, sculpture papier et images 3D sur le thème de la louve.

De mon côté donc, je me balade dans Loupian, je hante les PMU, collèges, cercles d’anciens, je fais même la sortie des écoles (!) pour (négligemment, enfin j’essaie) poser à qui veut bien cette question : que fouhouh la louve pendant que le loup parcourt Loupian en jupons, pinçant à l’occasion les jupes des filles qui s’approchent...

Vous ne le saviez pas ? Petit rappel folklorique :
"A Loupian, lors des Fêtes locales, on peut voir sortir dans les rues, le Loup fait de bois et de toile.

Dans l’Hérault, de nombreuses communes possèdent un animal totémique, ainsi Mèze à son boeuf, Pézenas son poulain, Gignac son âne, Montagnac sa chèvre et Loupian son loup.
C’est un "animal jupon" dont le corps se compose d’une armature en bois recouverte d’une jupe en toile marron, décorée du blason du village et de cocardes tricolores. Sa mâchoire inférieure articulée est commandée par une corde depuis l’intérieur de la carcasse afin d’effrayer les enfants par ses claquements bruyants et d’attraper les jupes des jeunes filles."

Travail de collecte donc... Où ça me mènera, quel genre de texte en sortira, je ne le sais pas encore.
Pendant ce temps, Stéphane plie...
" Et si la création virtuelle d’une louve qui se matérialiserait dans du papier, pratiquant en quelque sorte le chemin inverse, du virtuel au réel, devenait à son tour un support à fiction ?" Extrait de son blog

Si vous voulez en savoir plus (oui vous en brûlez d’envie), rendez-vous samedi à 18h au O25rjj pour une présentation en images, en volume et en mots de notre travail de résidence.

Et last but not least : grand merci à toute l’équipe, Pascale Ciapp, Thomas Andro, Cédric Matet et aussi aux bénévoles qui participent à l’opération !

jeudi 14 mars 2013, par Juliette Mézenc

Licence Creative Commons
les images et les oeuvres numériques du site sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
ISSN 2428-6117
.