mot maquis

 

Accueil > chantiers > ligne de vie

ligne de vie

avec un faible pour cette ligne de vie provisoire pour deux

et en pensant au brise-lames, guide de Mathilde qui parcourt dans ses rêves des caves et labyrinthes situés sous la structure de béton, au dialogue que ça génère (et que je retravaille suite à une discussion avec Agnès)


photo : cécile viguier

même schéma que dans Poreuse (à paraître sur Publie.net) lorsque, dans la partie intitulée "Dedans", Mathilde sur son vélo guide Guillaume à l’intérieur de son propre corps (travaillé pour cela à partir de Etre de Lennart Nilsonn, dont les photos m’émerveillent autant que l’intérieur de mon corps me répugnait enfant, j’aurais voulu le vider)

émerveillement et danger, je pense aux "contes bleus" de Breton

je pense aussi, inévitablement, au "paysage psychique" dont il est question dans le mémoire de mon amie B.B. sur l’écoute en psychanalyse

au fait : ce matin la girafe dans le port, la nouvelle, plus grande que l’ancienne restée à ses côtés, avait la tête dans le brouillard

mercredi 19 octobre 2011, par Juliette Mézenc

Licence Creative Commons
les images et les oeuvres numériques du site sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
ISSN 2428-6117
.