mot maquis

 

Accueil > chantiers > nicolas bleusher

nicolas bleusher

Mot Maquis vase-communique aujourd’hui avec Nicolas Bleuscher qui a quitté, l’espace d’un texte, les Jardins du palais... Bienvenue dans le maquis !
Vous trouverez mon texte chez lui.


Juliette

Je lui avais donné rendez-vous, un matin, en septembre. Un vendredi, je m’en souviens. Je l’ai guettée, l’œil impatient, sur le chemin qui monte vers l’esplanade. Je l’ai attendue, le dos collé au socle, dans une chemise à carreaux. Il faisait encore chaud, pour la saison. J’ai regardé l’heure, le ciel, la terre si verte, alentour. Je me suis dit qu’elle était peut-être arrivée pendant que moi je descendais l’escalier. J’ai contourné par la droite, le cœur battant.

Devant la mer, grise et tranquille, je n’ai trouvé que le vieux banc de pierre et des rumeurs, contradictoires, me traversant la tête. La mer qui est toujours plus belle quand on la regarde à deux. Je l’ai attendue, encore. Je me suis rappelé, le regard perdu sur l’horizon, les derniers mots que nous avions échangés, la veille. Je me suis levé pour rejoindre l’entrée. Pas de Juliette. J’ai regardé l’heure, le ciel, la terre si noire, par endroits. J’ai su qu’elle ne viendrait pas. Alors je suis rentré chez moi, je suis remonté dans le phare...


Pour suivre les autres vases communicants, c’est ici (et on dit : merci Brigitte !)

vendredi 7 octobre 2011, par Juliette Mézenc

Messages

  • @ Nicolas Bleusher : un immeuble ressemble parfois à un phare (ouvert la nuit ?), il est normal que l’escalier soit dans une circonvolution semblable. Sauf l’inscription qui fait mystère en bas.

    La mer se trouve alors à l’extérieur, le temps des vibrations, des voitures peut-être amphibies, des bouées de sauvetage oranges sur les ponts du canal, des vagues à l’âme.

    Pas de bancs de sable à perte de vue...

Licence Creative Commons
les images et les oeuvres numériques du site sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
ISSN 2428-6117
.